Depuis quelques mois, je vois fleurir sur LinkedIn des sondages avec cette question : quelle est la meilleure plateforme technique pour développer son business en ligne ?

L’énoncé de la question est simple, la réponse l’est beaucoup moins. 

Davantage généraliste qu’expert technique par mes fonctions, je sais par expérience et pragmatisme que le choix d’une plateforme e-commerce dépend :

  • De la couverture fonctionnelle des besoins
  • Sa facilité d’usage tant pour les utilisateurs finaux que les collaborateurs
  • Son coût (implémentation, MCO)
  • Et surtout, sa capacité à répondre à vos enjeux business et contribuer à votre croissance

Une multitude de plateformes sur le marché

Parmi les noms les plus rencontrés chez nos clients, nous retrouvons : Magento, Salesforce Commerce Cloud, Intershop, SAP Hybris, IBM WebSphere, Oracle ATG WebCommerce, Prestahop, Shopify, Proximis, Woocommerce, Odoo… Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive, le paysage des solutions e-commerce change chaque jour. 

Il existe de nombreux critères de choix, parmi lesquels, la capacité de ces plateformes à gérer le BtoB, l’omnicanalité, à être disponible en mode Saas ou Paas… Mais aussi à être headless ou avec une approche monolithique, à être enrichie ou augmentée. Et sans oublier, le choix du framework ou les langages utilisés !

Les plateformes ont tendance à converger vers une standardisation des fonctions

Trop souvent, les clients font le choix d’une plateforme sous prétexte que leur concurrent l’a implémentée, qu’une bonne connaissance en est satisfaite, ou encore qu’elle est tendance sans pour autant se poser les bonnes questions.

Parmi les nombreuses questions que nos clients se posent, on retrouve notamment :

  • Quel est mon business model, ma capacité d’investissement… ? 
  • La plateforme sera-telle suffisamment robuste et pérenne pour accompagner mes enjeux sur les 3 à 5 ans ? 
  • Peut-elle intégrer un design adapté à ma marque, à des parcours clients personnalisés, est-elle optimisée pour le SEO ? 
  • Est-elle en capacité de s’interfacer facilement avec mon écosystème SI & Marketing (Catalogue Produit, Solutions Marketing, Logistique, Magasins, ERP…) ? Ou demande-t-elle de nombreux développements spécifiques ? 
  • Saura-t-elle gérer une clientèle BtoC, mais aussi BtoB, s’adapter à des besoins davantage sur mesure de mes clients finaux (recherche produit, filtres, tarifs ou devis personnalisés…) ? S’ouvrir ou intégrer des fonctionnalités de MarketPlace, tendance du moment ? 
  • De supporter et d’intégrer facilement mon développement international (multi-pays / multi-devises…) ? 
  • Quel équilibre ou ROI entre CAPEX & OPEX ? (pas élevé en investissement de départ, mais élevé en condition opérationnelle et TMA préventive ou évolutive…)
  • Si je décide d’externaliser pour un Time to Market plus efficient, serais-je dépendant d’un intégrateur, ou en capacité de ré-internaliser par la suite compte tenu de mes compétences techniques internes, ou de celle disponible sur le marché de l’emploi ? 

Je m’arrête là, car il y a, à minima plus de 70 critères que l’on pourrait mesurer pour qualifier l’adéquation d’une plateforme entre les services qu’elle propose et les enjeux business, E-commerce d’une entreprise.

Un choix complexe

Le choix peut être relativement simple pour une entreprise qui veut simplement promouvoir quelques produits, fortement cadrée par un budget imposé ou sans grande ambition. Quid de l’industriel sur un marché BtoB très spécifique, d’un pure player ou retailer qui a des ambitions internationales, et possède un écosystème SI très hétérogène ?

Cette décision va déterminer votre capacité à développer votre écosystème digital dans les 3 ans à 5 ans, compte tenu des investissements que cela représente. 

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Ne rechigniez donc pas à vous faire accompagner. Il s’agit de ne pas confondre vitesse et précipitation sous prétexte qu’il faut aller vite ou qu’il y a des compétences en interne.

N’oubliez pas également la disponibilité que vous allez devoir y consacrer en interne. Temps pour faire le choix, cadrer le projet, temps pour valider les développements qu’ils soient UX ou techniques et pour bien s’assurer de la bonne granularité du backlog de départ.

Les agences digitales comme Atecna vous aident dans ces phases de cadrage. L’idée est de vous faire gagner du temps, obtenir un regard plus objectif, et probablement vous faire gagner beaucoup d’argent en vous évitant de faire de mauvais choix d’une plateforme surdimensionnée ou sous dimensionnée (équilibre CAPEX/OPEX/Business Model).

Il est utopique de croire que dans le cadre d’un projet ambitieux et complexe, votre site vous sera livré en 2 ou 3 mois. 

Alors lancez-vous ! Et pensez à vous faire accompagner par des experts de ces sujets, ayant un vrai mindset Business, Marketing/Data, une connaissance sectorielle et pas uniquement technique. 

La réussite de votre projet, mais surtout la vitesse de croissance de vos ventes en ligne, en dépend largement.

Et en conclusion ‘’A chacun sa plateforme’’ !