Fraichement arrivé dans la communauté Performance Digitale, Laël Lalyre, consultant web analyse nous livre son ressenti sur le métier de web analyste.

Bonjour Laël, peux-tu te présenter ?

J’ai quitté la Martinique il y a 9 ans pour venir étudier en France, où j’ai suivi une licence de mathématiques et informatiques appliquées aux sciences humaines et sociales, que j’ai poursuivi par un master spécialisé en web analyse.

Après un stage en informatique décisionnelle à la Métropole Européenne de Lille, j’ai eu ma première expérience professionnelle en tant que web analyste au sein du groupe Fnac Darty.

Aujourd’hui avec mes 3 ans d’expérience, j’interviens sur plusieurs types de missions comme :

  • Suivi des performances de sites web
  • Création de Dashboard
  • Analyse a la demande
  • Monitoring des données
  • Création de plans de marquage
  • Paramétrage d’outils web de web analyse
Lael lalyre

Comment définirais-tu la web analyse ? As-tu déjà travaillé avec des métiers proches (UX, SEO, dev) lors de tes expériences ? 

La web analyse consiste à analyser l’audience et les comportements de visites sur un site web. Elle peut également être définie comme l’art d’utiliser les données des outils de web analyse au service de la performance d’un site web.

La web analyse couvre un large spectre de possibilités

  • Mesurer la rentabilité d’une présence internet (hors sites marchands). 
  • Analyser les performances du site à travers notamment le processus de conversion.
  • Détecter les problèmes d’ergonomie / usabilité.
  • Mesurer et éventuellement de qualifier l’audience. 
  • Identifier les sources de visites.
  • Mesurer l’efficacité et la rentabilité des différents canaux marketing utilisés.
  • Effectuer des tests ergonomiques et marketing.

Deux facettes principales au métier de web analyste

  • La partie analytique d’aide à la décision que l’on rencontre chez les grands groupes ou en régie. Elle consiste surtout à aider les différentes équipes (chef de projet, UX designer, trafic manager) sur leurs différentes problématiques. Comme par exemple le paramétrage de variables à destination d’AB tests, l’analyse des KPIs et recommandation pour aider à la prise de décision.
  • La partie plus technique de mise en place de collecte des données qui consiste à paramétrer les différents outils, la construction des indicateurs création de plan de marquage à la création de dashboard.

Qu’est ce qui te motive le plus ?

L’envie de comprendre… Je suis très curieux ! Quand quelque chose se produit sous mes yeux, j’ai besoin de comprendre. Aujourd’hui, je suis tous les jours face à des chiffres, et j’ai besoin de savoir ce qui se cache derrière. C’est justement dans cette volonté de compréhension que le web analyst a une réelle valeur ajoutée.

Quelle est ta plus grande réussite ?

Mon plus grand succès personnel, c’est d’avoir su démontrer l’utilité de la web analyse à un de mes clients. En d’autres termes, c’est d’avoir réussi à dépasser parfois le cadre de ma mission pour apporter de la valeur ajoutée. J’insiste sur ce point car le métier de web analyste peut souvent se limiter à l’implémentation de tags et à des reportings périodiques.

Aujourd’hui, quel est ton périmètre d’intervention ?

J’interviens sur un portefeuille de clients autour de différents types de missions qui peuvent aller du déploiement de stratégie analytics, suivi des performances de sites, mise en place de KPIs d’aide à la décision et paramétrage de différents outils de web analyse.

Comment utilises-tu la web analyse pour faire progresser l’activité en ligne de tes clients ?

La web analyse répond à plusieurs questions essentielles :

  • Qui sont mes clients?
  • Comment les atteindre ?
  • Quelles mesures marketing dois-je mettre en œuvre ? C’est en regardant de plus près les effets des stratégies marketing sur une clientèle qu’il est possible d’établir des recommandations. 

J’ai remarqué que les entreprises ont récemment pris conscience de l’importance de la web analyse à différents niveaux : sécurisation des mises en production, mesure de l’impact des fonctionnalités d’un site, aide aux A/B tests.

Dans les cas des retailers et sites e-commerce, la web analyse permet une connaissance fine de l’activité commerciale du site marchand. Elle apporte également des infos utiles sur le comportement des utilisateurs. Elle permet également un suivi de la performance des applications, indispensable aux besoins d’amélioration en continu. 

Quels sont tes défis au quotidien ?

Aujourd’hui en tant que web analyste je dois composer avec des entreprises où la culture du chiffre (en général) et du tracking (en particulier) n’est pas forcément évidente. Le principal défi se situe donc au niveau de la définition du besoin initial et des objectifs des clients internes. Il est indispensable d’être proactif en allant chercher ces éléments auprès des équipes.

L’autre grand défi est de pouvoir adapter son discours aux différents publics. Certains ont une forte culture de la data, alors que d’autres sont beaucoup plus novices sur les problématiques. Il faut savoir se mettre au niveau de chacun avec beaucoup de pédagogie.